Droit et devoir de se défendre

La crise du covid-19 marquera notre temps, par la peur qu’elle a inspirée à l’humanité tout entière et la radicalité des mesures qu’elle a provoquées. Peut-être s’ajoute-t-elle aux conséquences calamiteuses des progrès de l’usage et du confort, qui au prétexte de nous rendre la vie facile, nous éloignent des choses simples et empoisonnent l’environnement.

L’économie mondiale ne sortira pas indemne de la crise sanitaire : l’OMC prévoit pour 2020 une chute du commerce entre 13 % et 32 % et une baisse entre 2,5 % et 8,8 % de la production mondiale. Le CREA, Institut d’économie appliquée de la Faculté des HEC de l’UNIL statue :

« Nous penchons pour un scénario avec une forte chute des activités en 2020 (rejoignant en cela la plupart des analyses), mais seulement une lente reprise à partir de 2021, l’appareil productif, les chaînes d’approvisionnement, les finances, le marché du travail, entre autres, et avant tout la confiance ayant été mise à mal. »

L’économie suisse ne sera pas épargnée. L’institut table sur une chute du PIB helvétique de 8,2 % en 2020, suivie d’une reprise de 3,2 % en 2021. Elle croîtra en 2022 à un rythme équivalent à celui de 2021, soit 3,2 % par année, mais il faudra plusieurs années pour revenir à niveau.

Si quelques signes encourageants nous parviennent avec une consommation revenue à un bon rythme de croisière en Suisse, il est à craindre que de nombreuses entreprises restructurent et que le marché de l’emploi subisse des tensions. De même, la pression des recouvrements ne va pas manquer de peser sur les contribuables.

Surtout, ne vous laissez pas faire. Face aux difficultés et aux menaces, vous n’en conservez pas moins vos droits, notamment d’aménager et de négocier vos engagements. A titre d’exemple, les licenciements sont encadrés par un droit strict, qui défend les salariés comme les entreprises.

Sachez que l’étude ADRESTIA LEGAL est à vos côtés pour vous représenter dans toute négociation ou litige et pour mettre tous les moyens à sa disposition en vue d’atteindre l’objectif que vous vous êtes fixé. Même un simple conseil en amont peut avoir une vertu économique sur le long terme. Soyez conscients de vos droits et prenez les mesures nécessaires pour conserver votre pouvoir d’agir, dans les enjeux ou situations conflictuelles auxquels vous êtes confrontés.

Ayez ce bon réflexe.

Alessandro Brenci
Avocat